• Le jeu des 7 différences

    Toujours dans les affres de ma période pleetocombishort, on est encore venu me divertir du prochain que m’apprêtais à faire en m’en agitant un autre exemplaire sous le nez.

    Le jeu des 7 différences

    Pardon mais j'ai élargi un peu la photo, ça me fait de la peine de toujours voir des gens mal nourris nous présenter des vêtements.

    Tiens, cette allure, ces manches ballon, ce col, cette découpe princesse, cet évasement aux hanches, ça me rappelle quelque chose… La robe Bleuet pardi ! Et si … Et c’était parti, je voulais essayer.

    J’ai tapé dans morceau de viscose dans lequel je voulais vaguement faire une robe, comme j’ai mis du temps à me décider à couper les pièces, je me suis aperçue que j’avais peur qu’il ne soit trop chiant à découper et travailler. Bon, il a été plutôt chiant à découper, mais pour le travail il n’a que peu glissé ou gondolé. A trop tâter de Liberty j’avais oublié à quel point un tissu lourd, fluide et doux peut être confortable. Je sais que je viens d’écrire que ce tissu est lourd, mais quand on le porte, c’est une caresse.

    J’ai du me familiariser avec l’art de repasser la viscose avec un fer qui bave (le truc super agaçant qui fait accrocher le tissu à la semelle). Bien contre mon gré j’ai fait du plissé étiré de toute beauté, que je n’ai pas réussi à reproduire quand j’ai essayé, bien sûr.

    Le jeu des 7 différences

    Le plissé Grès, on l’a dans la peau

    Ensuite il a fallu fixer le thermocollant dessus, le fixer passe encore, mais qu’il reste fixé c’est une autre histoire (mais qu’est-ce-ce que tu fais par terre, toi ? Je t’ai déjà fixé 2 fois !!). Dans le temps jadis, je suis sûre qu’on mettait de la viscose en revêtement antiadhésif dans le fond des poêles.

    Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les 7 différences donc :
       - manches allongées de 5cm et fronces plus largement réparties autour du bras
       - bas de robe remonté de 6cm
       - transformation de la jupe en jupe-culotte : tuto ici
       - ajout d’un bracelet de jambe, et retrait de 2cm au dos des jambes
       - ajout de fronces de jambe
       - arrêt de la boutonnière au bas ventre
       - ajout de poches latérales

    Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Là je joue au croquet. La serpillère, connais pas.

    La dernière fois j’avais agrandi la taille parce que le cintrage extrême me faisait un peu peur, là j’ai laissé tel quel en 40, c’est parfait.
    J’ai hésité plusieurs fois à poursuivre mon idée, non pas parce que ça sentait le roussi, mais parce que les versions plus sobres (sans manches, sans col, sans fronces de jambe) étaient bien jolies comme ça.

    Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le jeu des 7 différencesLe jeu des 7 différences

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une jambe froncée, l'autre non

     

    Je suis très contente de tout ça, malgré que les bracelets de manche ne soient pas tout à fait droit (c'est de ma faute). Reste un problème contre lequel je suis impuissante: la volonté que la viscose met à se plisser dès qu'elle est un peu bousculée. Tu t'assois, tu te retrouves avec un accordéon sous les fesses; limite tu pètes, ça fait un pli... La vie de couturière est vraiment horrible.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juin 2013 à 16:08
    Maritrez

    Ne pète pas.

    2
    vicomte de boisjoly Profil de vicomte de boisjoly
    Vendredi 28 Juin 2013 à 16:23

    J'essaierai de l'enlever avant, mais 10 boutons... c'est pas gagné !

    3
    Vendredi 28 Juin 2013 à 16:45
    Maritrez

    A te lire, il semble que ta méthode préférée soit celle d'Esmod. C'est bien ça ? Je possède quelques bouquins années 50 dont je n'ai pas su bien me servir:

    Encyclopédie de la coupe familiale, tome II La coupe pour femme, de Mademoiselle Touzard, Librairie Jacques Lanore dont l'avantage principal, pour moi, est qu'elle est des années 50, j'aime beaucoup les coupes de l'époque, et j'ai aussi Méthode de coupe, Homme, Système modernisé, Ladevèze Darroux, ed.1963. On y trouve aussi des patrons d'uniforme de la Gendarmerie Nationale, de l'aviation, de la Marine Nationale,  robe d'avocat, soutane, habit d'académicien...

    Bref, ton blog m'encourage à m'y replonger pour tenter d'en tirer le meilleur, quelques patrons de base par exemple, et si je ne m'en sors pas mieux, aller voir dans les titres d'Esmod.

    4
    vicomte de boisjoly Profil de vicomte de boisjoly
    Vendredi 28 Juin 2013 à 21:35

    La méthode d'Esmod est la seule que j'ai vraiment testée pour le moment et je trouve qu'elle fait bien le boulot. Je suis contente que mon blog puisse encourager des gens à s'y mettre, c'est justement pour ce côté émulation dans la créativité que je l'ai ouvert.

    C'est un héritage ces vieux bouquins, ou tu les as chinés ? Tu vas pouvoir te faire une tenue d'académicien pour parader alors !

    5
    Vendredi 28 Juin 2013 à 22:00
    Maritrez

    Chinés chez Emmaüs et ailleurs. Et oui, je vais pouvoir me faire des redingotes et des queues de pie, il y a aussi un patron pour huissier ! pour l'académicien, il faudrait broder, ou bien galonner.

    Et un bouquin consacré aux retouches pour femme bossue d'un côté, de l'autre, très maigre ou très grosse, homme à gros ventre ou à gros derrière, ou aux épaules rejetées en arrière... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :